Curriculum Core French Grade 11

Subject: 
Core French
Grade: 
Grade 11
Big Ideas: 
Listening and viewing with intent supports our acquisition of French.
The communicative context determines how we express ourselves.
Language and culture are interconnected and shape our perspective, identity, and voice.
Exploring diverse forms of cultural expression promotes greater understanding of our own cultural identity.
Acquiring French provides a unique opportunity to access and interact with the Francophone world.
Developing proficiency in French provides diverse opportunities.
 
Big Ideas Elaborations: 
  • forms of cultural expression: represent the experience of the people from whose culture they are drawn; for example, customs, folklore, language use, traditions, ways of celebrating, and creative works (e.g., architecture, dance, filmmaking, musical composition, painting, poetry and prose, sculpture, theatre)
  • opportunities: for example, educational, personal, professional, social, and travel opportunities
Curricular Competencies: 
Thinking and communicating
  • Explore and interpret a wide variety of texts
  • Identify perspectives in texts
  • Use a range of strategies to support communication
  • Derive and negotiate meaning in a wide variety of contexts
  • Respond personally to a variety of texts
  • Make word choices and adjust register to express intended meaning
  • Adjust speech and writing to reflect different purposes
  • Engage in meaningful conversations on a variety of topics of interest
  • Express themselves with increasing fluency, both orally and in writing
  • Narrate stories, bothorally and in writing
Personal and social awareness
  • Explore regional variations in French
  • Explore Francophone cultural expression
  • Explore connections between language and culture
  • Recognize that language and culture have been influenced by the interactions of First Peoples and Francophone communities in Canada
  • Explore the importance of story in personal, family, and community identity
  • Engage in experiences with Francophone communities and people
  • Identify and explore personal, educational, and professional opportunities requiring proficiency in French
Curricular Competencies Elaborations: 
  • texts: “Text” refers to all forms of oral, written, visual, and digital communication, including authentic or adapted texts (e.g., advertisements, articles, biographies, blogs, brochures, cartoons, charts, conversations, diagrams, emails, essays, films, forms, graphs, indigenous oral histories, instructions, interviews, invitations, letters, narratives, news reports, novels, nursery rhymes, online profiles, paintings, photographs, picture books, poems, presentations, songs, speeches, stories, surveys, text messages).
  • perspectives: A text can reflect the author’s personal point of view, which may include bias.
  • strategies to support communication:
    • include strategies to comprehend and express meaning
    • will vary depending on the context and the individual student
    • for example, interpreting body language; listening to intonation and expression; paraphrasing, reformulating, reiterating, and repeating; substituting words; using cognates, context, images, parts of speech, prior knowledge, reference tools, similar words in first language, and text features
  • contexts: for example, contexts differing in terms of audience, purpose, setting, formal versus informal
  • Respond personally: for example, provide personal reactions, interpretations, opinions
  • word choices: for example, nuances of different verb forms (e.g., J’avais peur versus J’ai eu peur), pronouns (on versus nous), word placement within a sentence (e.g., ma propre chambre versus ma chambre propre), words with close but not identical meanings (e.g., les chaussures versus les souliers; retourner versus revenir; sortir versus partir)
  • purposes: for example, to convince, inform, entertain
  • conversations: virtual, online, and/or face-to-face; with peers, teachers, and members of the wider community
  • topics of interest: personal, local, regional, national, or global topics of interest, such as current events, matters of public debate, political issues, social trends, and diverse ranges of lifestyles and relationships
  • Narrate: using a variety of expressions of time and transitional words to show logical progression using past, present, and future time frames
  • stories: Stories are narrative texts that can be oral, written, or visual. Stories can be simple or complex and may be derived from real or imagined experiences. They can be used to seek and impart knowledge, entertain, share history, and strengthen a sense of identity. Examples are indigenous oral histories, personal stories, skits, series of pictures, songs, student-created stories. 
  • regional variations: for example, accents, idiomatic expressions, slang, other vocabulary
  • language and culture: as expressed through, for example, regional dialects, historical origins of words, idiomatic expressions, and creative works (e.g., architecture, dance, filmmaking, musical composition, painting, poetry and prose, sculpture, theatre)
  • interactions of First Peoples and Francophone communities: for example:
    • the Michif language, which includes First Nations and French vocabulary and structures and expresses a distinctive Métis culture
    • Chinook Jargon, which was used for trading along the West Coast
    • the fact that First Peoples writers in Quebec, such as those from the Innu Nation, have used the French language through prose and poetry to bring attention to the negative effects of colonization on their families and communities
  • importance of story: Stories are an important way to seek and impart knowledge, beliefs, customs, perspectives, traditions, values, and worldviews. In doing so, they can share history and strengthen a sense of identity.
  • Engage: through, for example, blogs, classroom and school visits (including virtual/online visits), clubs, concerts, courses, exchanges, festivals, films, pen-pal letters, magazines, newspapers, plays, social media and other online resources, stores/restaurants with service in French
Concepts and Content: 
  • commonly used vocabulary and sentence structures for communication in past, present, and future time frames:
    • questions
    • sequences of events
    • predictions
    • personal experiences
    • opinions
    • comparisons and contrasts
  • elements of a variety of types of texts
  • register and language etiquette
  • idiomatic expressions from across la francophonie
  • ethics of cultural appropriation and plagiarism
Concepts and Content Elaborations: 
  • past, present, and future: for example, J’ai étudié pour mon test hier soir; Il faisait des sports quand il était jeune; Elles ne sont pas à l’école aujourd’hui; Nous allons regarder un film demain; Je ferai mes devoirs en rentrant chez moi; Voudriez-vous manger au restaurant à midi?
  • questions: including using open-ended questions to elicit a deeper level of response (e.g., Pourquoi as-tu choisi ce film?; Le français, comment est-il similaire à l’anglais?)
  • sequences: using appropriate verb tenses and expressions of time (e.g., premièrement, en premier, tout d’abord, au début, pour commencer, deuxièmement, après, ensuite, puis, de temps en temps, troisièmement, finalement, dernièrement, en dernier lieu, enfin, après 30 minutes, le lendemain)
  • opinions: explanation of and justification for opinions (e.g., À mon avis…parce que…; Je pense que…parce que…; Quant à moi…parce que…)
  • comparisons and contrasts: including comparisons of differing points of view and opinions (e.g., Je crois que…mais il croit que…; Elle a raison; Quant à moi…)
  • elements of a variety of types of texts: for example, format (e.g., letter versus email message), language, context, audience, register (e.g., formal versus informal), purpose
  • register and language etiquette:
    • elements of formal versus informal speech and writing (e.g., cela versus ça; que l’on versus qu’on; c’est pourquoi versus c’est la raison pour laquelle)
    • etiquette, such as addressing people they have not met as Monsieur or Madame + surname/title (e.g., Monsieur le Directeur)
    • use of topic-specific jargon, abbreviations, and txt spk (e.g., mdr = mort de rire [LOL]; @+ = à plus tard; cad = c’est-à-dire; bp de = beaucoup de; qqn = quelqu’un; qqch = quelque chose)
  • idiomatic expressions: for example:
    • expressions using avoir, faire, être (e.g., avoir besoin de, faire beau, être d’accord)
    • expressions from l’argot (e.g., jaser for bavarder)
    • other expressions (e.g., coûter les yeux de la tête, c’est dommage, un coup de foudre)
  • cultural appropriation: use of a cultural motif, theme, “voice,” image, knowledge, story, song, or drama, shared without permission or without appropriate context or in a way that may misrepresent the real experience of the people from whose culture it is drawn
Status: 
Update and Regenerate Nodes
Big Ideas FR: 
L’écoute et le visionnement attentifs favorisent l’acquisition du français.
Le contexte de la communication détermine la façon de s’exprimer.
La langue et la culture sont intimement liées et façonnent les points de vue, l’identité et la voix de chacun.
L’exploration de diverses formes d’expression culturelle permet de mieux comprendre sa propre identité culturelle. 
L’acquisition du français offre une occasion unique d’accéder au monde francophone et d’interagir avec lui.
Parfaire sa maîtrise du français ouvre différentes possibilités.
 
Big Ideas Elaborations FR: 
  • formes d’expression culturelle : représentations de l’expérience des gens d’une certaine culture; par exemple, les coutumes, le folklore, l’utilisation du langage, les traditions, les manières de célébrer ou les œuvres de création (architecture, danse, réalisation cinématographique, composition musicale, peinture, poésie et prose, sculpture, théâtre, etc.)
  • possibilités : par exemple, éducatives, personnelles, professionnelles, sociales et de voyage
competencies_fr: 
Réflexion et communication
  • Étudier et interpréter un large éventail de textes
  • Cerner les points de vue dans lestextes
  • Utiliser diverses stratégies favorisant la communication
  • Dégager et saisir le sens d’une grande variété de contextes
  • Réagir de manière personnelle à diverstextes
  • Choisir ses mots et ajuster son registre pour exprimer le sens recherché
  • Modifier sa façon de s’exprimer, oralement et par écrit, selon les différents buts recherchés
  • Engager des conversations substantiellessur différents sujets d’intérêt
  • S’exprimer avec de plus en plus d’aisance, oralement et par écrit
  • Raconter des histoires oralement et par écrit
Conscience personnelle et sociale
  • Explorer les variations régionales du français
  • Explorer l’expression culturelle francophone
  • Explorer les liens entre la langue et la culture
  • Reconnaître l’influence des interactions entre les peuples autochtones et les communautés francophones sur la langue et la culture au Canada
  • Explorer l’importance des histoires dans l’identité personnelle, familiale et communautaire
  • Vivre des expériences avec des personnes ou des communautés francophones
  • Cerner et explorer des occasions à saisir sur les plans personnel, pédagogique et professionnel qui nécessitent la maîtrise du français
Curricular Competencies Elaborations FR: 
  • textes : toute forme de communication orale, écrite, visuelle ou numérique, aussi bien les textes originaux que les textes adaptés (p. ex. articles, bandes dessinées, biographies, blogues, brochures, chansons, comptines, conversations, courriels, diagrammes, discours, dissertations, entrevues, films, formulaires, graphiques, histoires, instructions, invitations, lettres, livres d’images, mythes, peintures, photos, poèmes, présentations, profils en ligne, publicités, récits, récits de la tradition orale des peuples autochtones, reportages, romans, sondages, tableaux et textos)
  • points de vue : Un texte peut refléter le point de vue personnel de l’auteur et peut donc être empreint de préjugés.
  • stratégies favorisant la communication :
    • notamment des stratégies pour comprendre et exprimer le sens
    • qui varient en fonction du contexte et de chaque élève
    • par exemple, interpréter le langage corporel; écouter l’intonation et l’expression; paraphraser, reformuler, réitérer et répéter; substituer des mots; utiliser des mots apparentés, un contexte, des images, des parties du discours, des connaissances antérieures, des outils de référence, des mots similaires dans la langue première et des caractéristiques textuelles
  • contextes : les contextes diffèrent en fonction du public, du but recherché, du cadre, de leur nature formelle ou informelle
  • Réagir de manière personnelle : par exemple, transmettre ses réactions personnelles ou formuler des interprétations ou des opinions personnelles
  • Choisir ses mots : par exemple, les nuances apportées par les différentes formes verbales (J’avais peur et J’ai eu peur), les différents pronoms (on et nous), l’ordre des mots dans une phrase (ma propre chambre et ma chambre propre), les mots dont la signification est proche, sans être identique (des chaussures et des souliers; retourner et revenir; sortir et partir)
  • buts : par exemple, convaincre, informer, divertir
  • conversations : virtuelles, en ligne ou en personne; avec des pairs, des enseignants ou en société
  • sujets d’intérêt : sujets d’intérêt portant sur des questions personnelles, locales, régionales, nationales ou mondiales, comme les événements d’actualité, les enjeux faisant l’objet d’un débat public, les enjeux politiques, les tendances sociales, ainsi que les différents modes de vie et types de relations
  • Raconter : employer un éventail de marques de transition et d’expressions servant à exprimer le temps pour communiquer une progression logique en utilisant le passé, le présent et le futur
  • histoires : Textes narratifs présentés de manière orale, écrite ou visuelle. Les histoires peuvent être simples ou complexes et provenir d’expériences réelles ou imaginaires. On peut les utiliser pour acquérir ou transmettre des connaissances, pour divertir, pour faire connaître l’histoire ou pour renforcer un sentiment d’identité. Il peut s’agir, par exemple, de récits de la tradition orale des peuples autochtones, d’anecdotes personnelles, de saynètes, de séries d’images, de chansons ou d’histoires conçues par les élèves.
  • variations régionales : par exemple, les accents, les expressions idiomatiques, le langage populaire ou un vocabulaire différent
  • la langue et la culture : transparaissant, par exemple, dans les dialectes régionaux, l’origine historique des mots, les expressions idiomatiques et les œuvres de création (architecture, danse, réalisation cinématographique, composition musicale, peinture, poésie et prose, sculpture, théâtre, etc.)
  • interactions entre les peuples autochtones et les communautés francophones : par exemple :
    • le michif, une langue composée de structures grammaticales et de mots issus du français et de langues autochtones, reflète une culture métisse distincte
    • le chinook, autrefois utilisé pour les échanges commerciaux le long de la côte Ouest
    • le fait que des écrivains autochtones du Québec, comme ceux de la Nation innue, ont rédigé de la prose et de la poésie en français pour attirer l’attention sur les effets négatifs de la colonisation sur leur famille et leur collectivité
  • importance des histoires : Les histoires sont une manière importante d’acquérir et de transmettre des savoirs, des croyances, des coutumes, des points de vue, des traditions, des valeurs et des visions du monde. Elles permettent ainsi de faire connaître l’histoire et de renforcer le sentiment d’identité.
  • Vivre des expériences : par exemple, au moyen de blogues, de visites dans des salles de classe et des écoles (y compris les visites virtuelles ou en ligne), de clubs, de concerts, de cours, d’échanges, de festivals, de films, de lettres à des correspondants, de magazines, de journaux, de pièces de théâtre, de médias sociaux ou d’autres ressources en ligne, ou encore dans des magasins et des restaurants offrant un service en français
content_fr: 
  • Structures de phrase et vocabulaire courants pour communiquer au passé, au présent et au futur :
    • des questions
    • des enchaînements d’événements
    • des prédictions
    • des expériences personnelles
    • des opinions
    • des comparaisons et des contrastes
  • Éléments propres à divers types de textes
  • Registre de langue et marques de courtoisie
  • Expressions idiomatiques de partout dans la francophonie
  • Questions d’éthique sur l’appropriation culturelle et le plagiat
content elaborations fr: 
  • au passé, au présent et au futur : par exemple, J’ai étudié pour mon examen hier soir; Il faisait du sport quand il était jeune; Elles ne sont pas à l’école aujourd’hui; Nous allons regarder un film demain; Je ferai mes devoirs en rentrant chez moi; Voudriez-vous manger au restaurant ce midi?
  • questions : il peut s’agir de questions ouvertes pour susciter une réponse plus approfondie (Pourquoi as-tu choisi ce film?; En quoi le français ressemble-t‑il à l’anglais?)
  • enchaînements : employer les temps de verbe et les connecteurs temporels adéquats (premièrement, en premier, tout d’abord, au début, pour commencer, deuxièmement, après, ensuite, puis, de temps en temps, troisièmement, finalement, dernièrement, en dernier lieu, enfin, après 30 minutes, le lendemain)
  • opinions : explication et justification de ses opinions (À mon avis… parce que…; Je pense que… parce que…; Quant à moi… parce que…)
  • des comparaisons et des contrastes : notamment la comparaison d’opinions et de points de vue différents (Je crois que… mais il croit que…; Elle a raison; Quant à moi…)
  • Éléments propres à divers types de textes : le support (p. ex. lettre ou courriel), le langage, le contexte, le destinataire, le registre
    (p. ex. formel ou informel), le but, etc.
  • Registre de langue et marques de courtoisie :
    • les éléments du registre soutenu ou familier de la langue écrite ou parlée (cela et ça; que l’on et qu’on; c’est pourquoi et c’est la raison pour laquelle)
    • les marques de courtoisie, comme s’adresser à une personne que l’on ne connaît pas en utilisant Monsieur ou Madame, suivi du nom de famille ou du titre (p. ex. Monsieur le Directeur)
    • l’emploi du jargon propre à un domaine, d’abréviations et de la langue des textos (mdr = mort de rire [LOL]; @+ = à plus tard; cad = c’est-à-dire; bcp de = beaucoup de; qqn = quelqu’un; qqch = quelque chose)
  • Expressions idiomatiques : par exemple :
    • les expressions employant les verbes avoirfaire et être (j’ai besoin de, il fait beau, je suis d’accord)
    • les expressions familières (jaser au lieu de bavarder)
    • d’autres expressions (coûter les yeux de la tête, c’est dommage, un coup de foudre)
  • appropriation culturelle : emploi d’éléments culturels, comme un motif, un thème, une « voix », une image, un savoir, une histoire, une chanson ou une pièce de théâtre, sans permission ou hors contexte adéquat, ou encore d’une manière susceptible de dénaturer le vécu des personnes de la culture d’origine
PDF Only: 
No
PDF Grade-Set: 
11-12
Curriculum Status: 
2019/20
Has French Translation: 
Yes